Le biais cognitif d’auto-complaisance

Le biais d’auto complaisance c’est la tendance à attribuer ses réussites à un effort personnel, et à se déresponsabiliser de ses échecs. C’est un biais qui aide à préserver son image de soi, mais qui peut être catastrophique lors de la prise de décision notamment si les échecs sont dus à nos propres actions et pas à des facteurs externes.

De manière plus générale, le biais d’auto-complaisance consiste à se complaire dans ses actions, les pensées et les raisonnements qui ont engendrées ces actions, et son image de soi, surtout quand le résultat de ces actions est positif ou émotionnellement agréable. Ce biais concerne surtout la justification de son estime de soi.

Le biais d’auto-complaisance est bien présent quel que soit le degré de confiance en soi, d’estime de soi, et les situations dans lesquelles on se trouve. Il existe plusieurs façons différentes de mettre l’accent sur la réussite plutôt que sur l’échec, et cela passe parfois par des justifications très complexes.

Le grand danger de ce biais est de sous-estimer les causes d’une situation dans le cadre d’une prise de décision, ce qui peut conduire à des résultats catastrophiques notamment lorsque la prise de décision repose majoritairement sur une situation dont les causes sont mal comprises ou interprétées subjectivement.

 

Reconnaître ce biais cognitif

Comme tout biais cognitif le biais d’auto-complaisance évolue au niveau subconscient et il est donc très difficile à reconnaître pour une personne n’étant pas habituée à évaluer ses raisonnements. La meilleure façon de reconnaître que l’on est victime de ce biais, c’est de rendre conscient la liste des causes d’une conséquence (par l’écriture d’une liste sur papier par exemple).

Il est à noter qu’un groupe de personne peut aussi subir ce biais d’auto-complaisance. Dans un groupe le meilleur moyen de surpasser ce biais c’est d’établir chacun de son côté une liste des causes ayant causés certains effets négatifs puis de mettre ces listes en commun.

Dans le feu de l’action malheureusement ce biais est dévastateur car il se construit sur lui-même. Lorsqu’une mauvaise décision est prise basée sur un biais d’auto-complaisance, alors peut s’en suivre un cercle vicieux dans lequel on construit des raisonnements de plus en plus poussés et de plus en plus sujets à ce biais.

Une bonne stratégie souvent est d’analyser l’ensemble des décisions, des causes et des effets, depuis le commencement pour avoir une vision globale consciente de ses actions et repérer le biais plus facilement – pour repartir sur une base saine.

 

Biais proche du biais d’auto-complaisance

Avoir tendance à confirmer sa façon de penser plutôt qu’à la remettre en question : le biais de confirmation

Se mettre en valeur de manière disproportionnée dans ses raisonnements : le biais d’égocentricité lien tk

Percevoir les informations en fonction de ses expériences personnelles : le biais de perception sélective lien tk

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *