Le biais cognitif de confirmation

Le biais de confirmation est surement un des biais les plus courants. Cela consiste à chercher constamment à confirmer sa façon de penser plutôt qu’à la remettre en cause. En d’autres mots le biais de confirmation c’est ce qui nous incite à continuer à croire ce que l’on croit déjà.

Ainsi lorsqu’une hypothèse est démontrée comme fausse, une personne peut très bien choisir de continuer à croire qu’elle est vraie, et cette personne va donc tenter par tous les moyens possibles de confirmer cette hypothèse avec d’autres arguments.

Le biais de confirmation peut être utile dans certains cas précis (et rares) car il encourage à suivre son intuition. Donc au lieu d’utiliser son énergie pour démentir son intuition, on choisit de croire et d’évaluer les nouvelles informations de manière rendre son intuition cohérente. Dans l’urgence cela peut sauver.

Mais plus souvent le biais de confirmation nous rends bornés et têtus. Une personne constamment obstiné à vouloir avoir raison, coute que coute, est victime de son biais de confirmation. Cela peut amener à prendre des décisions complètement irrationnelles et désastreuses.

 

Reconnaitre ce biais cognitif

Comme avec tous les biais cognitif, le fait de savoir que l’on cherche à confirmer sa façon de penser peux aider à penser plus clairement et plus logiquement. On reconnait ce biais lorsque l’on se rend compte que notre façon de penser est illogique par rapport à la réalité des choses.

Il est beaucoup plus facile de reconnaitre un biais de confirmation chez quelqu’un d’autre que sur soi-même. C’est d’ailleurs une des raisons principales de conflit entre individus, car l’un pense avoir toujours raison alors que l’autre a déjà démontré les bases d’un raisonnement comme étant faux.

Il n’y a pas grand-chose à faire pour éviter ce biais si ce n’est laisser le temps de bien comprendre toutes les facettes de sa façon de penser. Il est souvent possible de conserver une partie de son intuition tout en incorporant des éléments extérieurs, ce qui permet de ne pas se sentir complètement perdu. On fait ainsi usage de « confirmation » de manière logique (en tenant compte des éléments extérieurs).

 

Biais proche du biais de confirmation

Ne pas chercher plus d’informations : biais de disponibilité lien tk

Ne pas vouloir accepter de nouvelles informations : Statu Quo lien tk

Transformer des principes abstraits en objets concrets : Réification du savoir lien tk

 

Divers

Autres noms donnés à ce biais : biais de confirmation d’hypothèse, biais confirmatoire, biais corroborant

Nom de ce biais en anglais : confirmation bias, confirmatory bias, my side bias

Ne pas confondre avec : biais de perception sélective, illusion de savoir

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *