Le biais cognitif de disponibilité

Le biais de disponibilité c’est le fait de ne pas chercher de nouvelles informations et de se contenter de celles que nous avons à disposition (et qui sont déjà disponibles).

Comme tous les biais cognitif, le biais de disponibilité n’est pas conscient et se manifeste sans que nous nous en rendions compte. Il peut amener à des résultats catastrophiques si on n’y fait pas attention, par exemple en présence d’une situation inconnue dans laquelle il est impossible de raisonner à partir des informations que l’on connait déjà (puisqu’elles ne s’appliquent pas à cette nouvelle situation).

Le biais de disponibilité encourage à suivre son intuition, ce que l’on connait déjà. Dans un débat d’idée on comprends tout de suite comment cela pose problème. Quand deux personnes débattent en suivant leur intuition et sans faire de concession cela amène rapidement à un conflit entre les deux parties.

Une autre manifestation du biais de disponibilité c’est lorsque l’on entend une rumeur répétée de nombreuses fois. Cette rumeur devient donc l’information la plus disponible, et c’est celle que nous sommes la plus à même de croire même si elle n’est absolument pas logique ou fondée sur des faits réels.

 

Comment reconnaître ce biais

Le biais de disponibilité est facilement mis en évidence dans une discussion avec quelqu’un d’autre lorsque de nouveaux éléments sont introduits dans cette discussion. On est alors plus favorable à nier ces nouveaux éléments et à se baser sur des éléments déjà connus.

En prenant le temps de se détacher de la situation, de rationaliser, de rendre son raisonnement abstrait, on peut si on s’en donne la patience découvrir un biais de disponibilité dans sa façon de penser. Comme pour tous les biais le biais de disponibilité évolue d’abord à un niveau inconscient et le rendre conscient peut prendre du temps.

Chez une autre personne le biais est plus facilement reconnaissable tout simplement car nous ne sommes pas la personne subissant ce biais. Pour rendre le biais de disponibilité conscient chez une autre personne, la meilleure chose à faire est de présenter l’information et d’amener cette personne à obtenir la conclusion du raisonnement par elle-même. Il est très désagréable de s’entendre dire que l’on s’est trompé ou que l’on est victime de sa propre façon de pensée erronée (même lorsque c’est une vérité).

Prenez donc le temps de comprendre les idées que la personne en face de vous essaye de communiquer, et analysez sa façon de penser pour trouver l’endroit du raisonnement ou le biais de disponibilité entre en jeu. N’hésitez pas à poser le raisonnement sur le papier et à prendre du temps pour être sur d’avoir bien tout compris.

Cette technique d’écrire pour mieux se rendre compte est également utile quand on veut se débarrasser d’un biais de disponibilité dans sa propre façon de penser. Ne vous attendez pas à réussir à tous les coups. Mais avec plusieurs essais, du temps, et beaucoup d’huile de coude, on peut toujours rendre un biais cognitif conscient.

 

Biais proche du biais de disponibilité

Chercher à confirmer sa façon de penser plutôt qu’à la remettre en cause : le biais de confirmation

Avoir tendance à refuser de nouvelles informations : le biais de statu quo lien tk

Refuser une nouvelle information : le biais de dissonance cognitive lien tk

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *