Le biais cognitif d’effet de primauté

L’effet de primauté c’est le biais qui consiste à se souvenir plus facilement de l’impression rendue par les premiers éléments présentés plutôt que des éléments suivants. L’effet de primauté s’applique surtout sur le long terme (sur le court terme il s’agit de l’effet de récence) car il est basé sur le mécanisme sur le rappel de mémoire, c’est à dire sur le souvenir.

Il affecte le souvenir de première impression, ainsi que la capacité à rappeler se souvenir en mémoire. C’est donc un biais directement lié au fonctionnement de la mémoire et c’est l’action de se rappeler des premiers éléments qui est favorisée avant tout. Si c’était un biais de choix alors il serait l’objet d’un raisonnement, mais ici c’est juste le rappel de la mémoire qui est biaisé (on ne choisit pas de se souvenir de cette première impression).

L’effet de primauté explique notamment pourquoi il est plus facile de se souvenir des premiers éléments mémorisée d’une liste. C’est un biais très puissant et que tout le monde a rencontré au moins une fois dans sa vie, notamment lors de révisions lorsque l’on essaye d’apprendre une liste par cœur.

 

Reconnaître ce biais cognitif

Ce n’est pas un biais très difficile à reconnaître quand on essaye de mémoriser volontairement des informations. Dans ce cas, on se rends compte tout de suite que les derniers éléments de la liste sont les plus difficiles à mémoriser. Une bonne stratégie est d’apprendre une liste d’élément plusieurs fois, en changeant l’ordre des éléments pour que les derniers se retrouvent en premier.

En revanche lorsque l’apprentissage n’est pas volontaire, quand on veut prendre une décision basée sur des éléments que l’on pense avoir mémorisé correctement, le biais de primauté peut se révéler sournois et nous faire prendre de mauvaises décisions. Comme c’est un biais cognitif, il n’est pas conscient, il faut donc faire attention à bien poser tous les éléments d’un raisonnement pour ne rien avoir oublié malencontreusement.

Quand on raisonne à plusieurs on peut éviter l’effet de primauté plus facilement. Il suffit de se remémorer chacun de son côté les différents éléments d’une liste, puis de mettre ces éléments en communs pour obtenir une liste complète. Cela diminue la probabilité d’oublier un élément – mais il faut que chaque personne ait mémorisé tous les éléments.

 

Biais proches de l’effet de primauté

Se souvenir plus facilement des derniers éléments d’une liste à court terme : l’effet de récence

Prendre une décision en se focalisant sur une première impression : le biais d’ancrage mental

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *