Le biais cognitif d’effet de récence

L’effet de récence est un biais qui consiste à se remémorer plus facilement les derniers éléments mémorisés plutôt que les premiers. C’est un biais à court terme qui s’applique à la mémorisation d’une courte liste, et dont le rappel s’effectue avant 30 secondes.

Cet effet de récence est constatable lorsque l’on mémorise une liste d’objets par exemple. Il est alors plus facile de se souvenir des derniers objets de la liste que de ceux du milieu de la liste. On se souvient plutôt bien des premiers éléments de la liste mais c’est du à un autre biais cognitif (l’effet de primauté).

On notera aussi que le biais d’effet de récence n’as plus l’air de se manifester lorsque le rappel est fait après 30 secondes. Une théorie possible est l’existence de la mémoire à court terme, qui se manifeste seulement pendant une trentaine de secondes, et d’une mémoire à long terme qui stocke les données au delà. Donc pendant 30 secondes l’effet de récence s’applique à la mémoire à courte terme, et après 30 secondes c’est l’effet de primauté qui s’applique à la mémoire à long terme.

 

Reconnaître l’effet de récence

L’effet de récence s’applique uniquement à court terme. Comme tous les biais cognitif il évolue à un niveau inconscient, et le rendre conscient immédiatement est très difficile, et d’autant plus difficile qu’il ne subsiste que pendant une trentaine de secondes.

C’est un biais lié à la mémoire et donc il n’y a pas grand chose à faire pour l’éviter si ce n’est d’utiliser un support de notes plutôt que de faire confiance à sa mémoire pour mémoriser tous les éléments d’une liste et pouvoir s’en rappeler dans les 30 secondes.

A long terme l’effet de récence ne s’applique plus. Si vous remarquez être souvent sujet à l’effet de récence vous pouvez faire l’effort de mémoriser avec plus d’attention afin que cette mémoire soit stockée dans la mémoire à long terme. Vous ne subirez ainsi pas l’effet de récence.

Il faut noter que cet effet est toujours présent même lorsque l’on fait des efforts pour l’éviter. C’est le propre d’un biais cognitif que de persister. En revanche l’emploi de stratégies comme la mémorisation à long terme aidera à éviter ce biais dans la plupart des cas.

 

Biais proche de l’effet de récence

Se souvenir plus facilement des premiers éléments mémorisés : le biais d’effet de primauté lien tk

Difficulté à se souvenir d’une partie des éléments d’une liste lorsque l’autre partie est présentée de nouveau : le biais de mémoire inhibée lien tk

Avoir tendance à oublier des informations disponibles sur internet : le biais d’effet Google lien tk

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *